Trucs et conseils

Si vous avez besoin de contraception d’urgence, vous ressentez peut-être de l’inquiétude, et peut-être aussi de la panique. Dans ces circonstances, il peut vous être difficile de demander de l’aide. Cependant, sachez que vous avez le droit d’être informée et d’obtenir des réponses à vos questions sur les contraceptifs d’urgence et sur les services offerts en contraception d’urgence. Souvenez-vous qu’en faisant des démarches pour obtenir de l’information et des services dans le but d’éviter une grossesse non planifiée, vous agissez de manière responsable. Les « trucs et conseils » suivants sont là pour vous aider à retirer le maximum de vos appels aux professionnels et aux professionnelles de la santé inscrits dans notre répertoire.

  • Tout d’abord, soyez consciente que le répertoire des cliniciens et des cliniciennes n’est pas infaillible. Quoique chaque professionnel ou professionnelle de la santé ait demandé à être inscrit comme quelqu’un qui prescrit des contraceptifs d’urgence, parfois les collègues de ces professionnels ne connaissent pas les contraceptifs d’urgence ou ne savent pas que leur bureau en offre. Si vous expliquez où vous avez trouvé leur numéro de téléphone, la personne qui vous répondra pourra peut-être vous aider davantage. Toutefois, il ou elle ne pourra peut-être pas vous aider du tout. Dans ce cas, nous vous prions de nous en aviser en laissant un message à notre ligne sans frais, 1-888-NOT-2-LATE, ou en nous faisant parvenir un courrier électronique à ec2@lotka.princeton.edu pour que nous puissions faire un suivi.
  • Par ailleurs, soyez consciente que certains sites ont plus d’un clinicien ou d’une clinicienne qui prescrivent des contraceptifs d’urgence. Si vous appelez à un endroit qui correspond au nom d’un clinicien ou d’une clinicienne spécifié dans notre répertoire et qu’il ou elle n’est pas disponible, demandez si quelqu’un d’autre pourrait vous prescrire de la contraception d’urgence à sa place.
  • De plus, il se peut que certains professionnels ou professionnelles ou que certaines cliniques ne puissent vous voir durant le délai de traitement approprié. Ce problème surviendra plus probablement le soir et les fins de semaines. Rappelez-vous que la première dose de contraceptif oral d’urgence doit être prise dans les 72 heures suivant la relation sexuelle non protégée. Si vous craignez manquer de temps avant de pouvoir consulter un professionnel ou une professionnelle de la santé, vous pouvez essayer d’obtenir de l’aide à votre salle d’urgence locale.
  • Il est possible que certains cliniciens ou certaines cliniciennes ne puissent vous voir si vous n’êtes pas une de leurs patientes habituelles. S’il ou elle ne peut vous voir pour une raison ou une autre, demandez-leur de vous référer à quelqu’un d’autre. Vous pouvez aussi vérifier auprès d’autres professionnels et professionnelles de la santé inscrits dans le répertoire.
  • Ne soyez pas surprise si la personne qui vous répond ne prononce pas les mots « contraception d’urgence » ou « pilule du lendemain », surtout si vous-même n’utilisez pas ces termes. Le personnel prend parfois pour acquis que vous savez ce que vous cherchez. Cependant, sentez-vous libre de lui poser toutes vos questions concernant la contraception d’urgence ou concernant ce qui se passera lors de votre rendez-vous. Nous savons par expérience que plusieurs intervenants et intervenantes de santé sont heureux de prendre le temps de vous donner plus d’information si vous le leur demandez.
  • Si la réceptionniste n’est pas au courant de la contraception d’urgence ou pense que le service n’est pas offert à ce bureau, demandez à parler à un infirmier ou une infirmière ou un ou une médecin, si cela est possible.
  • Soyez prête à répondre à des questions telles que:
    • Quelle était la date de la première journée de vos dernières règles?
    • Quand est survenue la relation sexuelle non protégée?
  • Avez-vous eu d’autres relations sexuelles non protégées depuis le début de votre cycle menstruel actuel?
  • Les intervenants ou intervenantes en soins de santé vous demanderont parfois si vous avez eu un examen gynécologique au cours de la dernière année et ils ou elles vous questionneront peut-être sur votre passé médical au téléphone.

  • Vous pouvez demander s’il est possible au clinicien ou à la clinicienne de transmettre l’ordonnance de contraceptif d’urgence par téléphone à votre pharmacie locale. (Certains cliniciens et cliniciennes vous demanderont de passer à leur bureau pour un examen médical.)
  • Le coût des services offerts varie pour chaque clinicien et clinicienne. Certains professionnels ou professionnelles de la santé offrent des contraceptifs d’urgence gratuitement. D’autres vous chargeront le tarif d’une consultation régulière. Un sondage récent effectué auprès des cliniciens et des cliniciennes du répertoire de l’Emergency Contraception Hotline révèle que le coût pour la contraception orale d’urgence et autres frais afférents s’élève en moyenne à 63 $US, mais que ce montant varie de 0 $US à 250 $US. Les coûts pour les services de contraception d’urgence tendent à être moins élevés dans les cliniques de Planned Parenthood – 47 $US en moyenne, avec un minimum de 0 $US et un maximum de 123 $US. Vous devriez demander s’il y a des frais reliés à la consultation et vérifiez s’il existe une échelle de tarifs (tarifs variant selon le revenu). De plus, si vous voulez, vous pouvez vérifier auprès de votre assurance-maladie si les frais reliés à la contraception d’urgence sont couverts.
  • Certains professionnels ou professionnelles de la santé pourraient vous demander de signer une déclaration affirmant que vous vous feriez avorter si le traitement n’était pas efficace. Il n’y a aucune preuve indiquant que la contraception d’urgence provoque des malformations fœtales. De plus, la signature à l’avance d’un formulaire de consentement pour un avortement n’est pas valide et ne peut vous obliger légalement à obtenir un avortement ultérieurement. Vous avez le droit de ne pas signer une telle déclaration, et vous pouvez choisir un autre professionnel ou professionnelle de la santé.

  • Si vous avez des questions concernant la contraception d’urgence, visitez notre fichier des questions courantes (FAQ).